Marc Nicolas Architectures

Présentation

Le champ de la pratique architecturale a évolué : l’architecture n’est plus un geste capricieux, un jeu de façade ou un objet solitaire. Son exercice intervient sur un territoire, un paysage ou un fragment de ville. 

Elle s’opère dans le parcours. C’est une atmosphère émotionnelle où les matières, l’espace et la respiration visuelle prennent sens à l’épreuve du quotidien.

Elle existe dans son rapport à la rue, à l’autre, sur des limites dépassant l’épaisseur des enveloppes, en s’adressant à des proximités plus lointaines. Un bâtiment participe à son environnement proche et agit sur l’espace public. 

Le rapport immédiat à cet environnement - du contexte urbain au grand paysage - implique une présence complète, intertextuelle, qui révèle les lieux par une différence ou par des liens qu’elle peut y puiser. 

L’impact d’un volume, la géographie des masses ou encore la matière d’une enveloppe font résonner des souvenirs d’instants fugaces déjà parcourus, une toponymie, une acoustique de moments singuliers susceptibles d’évoquer ou d’accueillir un paysage.

C’est une présence qui se dévoile et se renouvelle à l’épreuve des espaces vécus. Chaque forme, chaque volume possède le pouvoir d'ouvrir, de dilater ou de réorienter l'espace afin d’offrir à un bâtiment ou à un morceau de ville cette respiration et de mettre en relation ses formes, espaces et images avec un imaginaire commun.

Nos projets interrogent ces seuils, les limites et la pertinence d’une figure, d’une ouverture au ciel, la proximité des échelles ou la justesse d’une dimension. 

La densité, le rythme, la texture des peaux, le reflet d’une lumière ou la réverbération d’un son participent à assurer une insertion urbaine. Les matières mises en œuvre révèlent la lumière d’un ciel, la minéralité d’un sol, elles expriment un climat ou un paysage, au cas par cas.

Une opération – à l’échelle urbaine ou architecturale – s’inscrit dans ces familiarités qu’elle suggère, dans le confort qu’elle procure et l’acceptation de la patine du temps.

Chaque intervention est unique mais ces interrogations simples et fondamentales restent en amont des solutions techniques à mettre en œuvre. L’exercice simultané du projet bâti et du projet paysager est par ailleurs une pratique de l’agence qui développe en interne ces deux compétences.

Celles-ci s’inscrivent dans une démarche où la valeur d’usage et la pérennité constructive accompagnent de réelles préoccupations écologiques et bioclimatiques. Ces enjeux, associés à la maîtrise des ambiances et aux questions de mise en œuvre dans la perspective d’un développement durable et contrôlé, constituent les problématiques incontournables d’aujourd’hui. L’équipe regroupe des architectes et des intervenants régulièrement formés et informés des réglementations concernées et des innovations techniques ou architecturales ayant démontrées leur valeur.

L’agence aborde une grande variété de programmes, de tailles et d’échelles diverses, et la participation à de nombreux concours témoigne de sa capacité d’analyse et de proposition sur ces sujets.

Cet engagement, depuis les études jusqu’à la bonne livraison du chantier, se fonde sur une rigueur et un plaisir, où la fabrique du milieu bâti constitue aujourd’hui un acte responsable et citoyen.